Home » + » 2.0. +/ L’analyse d’un géopolitologue (2019)

2.0. +/ L’analyse d’un géopolitologue (2019)

Pascal Boniface, directeur de l’IRIS

voir de 0′ à 3’30 » et de 5’50 » à la fin.

Experts du Dessous des cartes (janvier 2019) donne la parole à Pascal Boniface.
« Années 2020 : connaîtrons-nous la (les) guerre(s) ? »

Son analyse (2019) demeure intéressante : le guerre en Ukraine (2022), aussi terrible soit-elle, ne doit pas faire oublier les centaines d’autres conflits dans le monde.

Le géopolitologue souligne plusieurs lignes de force des conflits contemporains :

fragmentation des puissances et remise en cause de l’hyperpuissance américaine (expression d’Hubert Védrine) ===> un émiettement de la conflictualité à travers le monde.

baisse relative du nombre de guerres interétatiques (« modèle classique de la guerre ») et développement des guerres civiles internationalisées (Syrie) sur fond de développement du terrorisme islamique.

le Moyen-Orient apparaît comme une région sous tension, entre Israël et les pays arabes voisins, entre Iran et Arabie Saoudite, ou en Syrie, au Yémen, Afghanistan.

le discours offensif russe ne semble pas s’accompagner de moyens militaires à la hauteur des ambitions mais le développement de la puissance militaire chinoise amène un regain de tensions en Asie (mer de Chine).

un nouveau type de conflits apparaît à travers la cyberconflictualité, d’où la nécessité pour les États de s’entendre pour la mise en place d’une législation internationale et la capacité de lutter contre les cyberattaques*.

* point développé dans le thème 6


Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *