Home » cours » 2.1.1. La guerre selon Clausewitz : les questions

2.1.1. La guerre selon Clausewitz : les questions

Biographie et présentation de K. von Clausewitz

document 1 p. 110

questions :

1. Quelle définition Clausewitz propose-t-il de la guerre ?

2. Qu’est-ce qui distingue les guerres menées par les peuples sauvages des guerres menées par les peuples civilisés ?

3. Pourquoi, malgré cela, les guerres menées entre peuples civilisés ne sont-elles pas moins violentes ?

4. Quel autre aspect fait que les guerres entre peuples civilisés sont en réalité plus violentes et plus meurtrières que les guerres menées par les peuples sauvages ?

5. Sur quel exemple historique s’appuie-t-il pour proposer cette analyse de la guerre ?

Document 2 p. 110

6. Si la guerre est la poursuite de la politique par d’autres moyens, que doit-on en conclure sur la place de la guerre dans les sociétés civilisées ?

document 3 p. 111

document 5 p. 111

7. Quel élément nouveau apporte la Révolution française au déroulement des guerres vers 1800 (doc 3 p. 111) ?

8. Expliquez ce jugement de Clausewitz formulé dans le document 5 :
« Depuis l’époque de Bonaparte, la guerre […] s’était approchée plus près de sa vraie nature, de son absolue perfection.[…] La violence primitive de la guerre, libérée de toute restriction conventionnelle, explosait ainsi dans toute sa force naturelle. »

9. Quel lien peut-on établir entre l’analyse de Clausewitz et cette phrase de F. Mitterrand : « Le nationalisme, c’est la guerre ? »

—————————-
voir : https://fresques.ina.fr/mitterrand/fiche-media/Mitter00129/le-nationalisme-c-est-la-guerre.html
Résumé : Devant le Parlement européen réuni en séance plénière à Strasbourg, François Mitterrand, à quelques mois de la fin de son second septennat, fait le bilan de son engagement européen et alerte sur les dangers d’une remise en cause de l’Europe.

 


Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *