Home » écrit bac » 2.3.4.2. Étude critique de document

2.3.4.2. Étude critique de document

La France s’oppose en 2003 à une intervention militaire de l’ONU en Irak

lien essentiel pour comprendre les enjeux de ce discours :

https://www.arte.tv/fr/videos/074567-011-A/les-grands-discours-dominique-de-villepin/

 Les grands discours : Dominique de Villepin – Non à la guerre d’Irak

Le 14 Février 2003, au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, Dominique de Villepin refuse d’engager la guerre contre Saddam Hussein portée par les États-Unis et la Grande-Bretagne. D’une voix claire et posée, il prononce un puissant discours pour la paix. Malgré tout, ces mots n’auront pas empêché le conflit d’avoir lieu.
L’ONU est sans doute l’un des temples fameux des discours de notre siècle. C’est ici à New-York que les chefs d’États et leurs représentants unissent ou dissocient leurs voix.
Février 2003, à la table du Conseil de sécurité, deux camps s’opposent au sujet de l’Irak : celui de la guerre contre Saddam Hussein portée par les États-Unis et la Grande-Bretagne, et celui de la paix dont la France prit la tête. Le 14 février, le ministre des Affaires étrangères français, Dominique de Villepin, trace par les mots un chemin vers une solution pacifique et se fait ainsi le porte-parole des nations et des peuples opposés à cette guerre. Malgré tout, le conflit aura lieu et quatorze ans après, comme le prédisait le ministre français, la paix reste encore à construire.
Quels ont été les dessous de cette bataille diplomatique ?
Pourquoi ce discours résonne-t-il encore à l’ONU aujourd’hui ?

Réalisation : Jean Bulot (France, 2017)
disponible jusqu’au 30 juin 2022 (?)


En bleu, les Etats participant à la coalition américaine favorable à une intervention en Irak en 2003


QUESTIONS préparatoires :

  1. Qui est Dominique de Villepin ?

  2. Qu’est-ce que le Conseil de sécurité de l’ONU ?

  3. Qui souhaite une guerre contre l’Irak guerre ? Pour quelles raisons ?

  4. Quelle est la situation géopolitique de l’Irak en 2003 ?

  5. Pourquoi DdV dit-il qu’il faut « préserver l’unité de l’Irak » (quels sont les enjeux géopolitiques ?) ?

  6. Quelle est la nature de la menace si l’on se rapporte aux objectifs des « inspections » menées par l’ONU après la Guerre du Golfe de 1990-1991 ?

  7. Quels arguments DdV utilise-t-il pour affirmer que la guerre n’est pas le plus court chemin vers la paix ?

  8. Quelle a été la position officielle de la France sur cette question d’une 2de intervention militaire en Irak en 2003 ?

  9. Comment les États-Unis ont-ils accueilli ce choix géopolitique ?

  10. Quelle stratégie ont-ils finalement adoptée ?

  11. Les arguments qu’ils ont avancés pour justifier une intervention étaient-ils valables ?

  12. Quel bilan peut-on tirer aujourd’hui de cette 3e Guerre du Golfe (Irak 2003-2011) ?

  13. En quoi ce bilan a-t-il pu compter dans la position des EU de Barak Obama sur la guerre civile en Syrie (depuis 2011) ?

  14. Quelle est la situation politique en Irak en 2022 ?

Consigne :

Après avoir rappelé le contexte géopolitique de l’Irak en 2003, vous analyserez les raisons et les enjeux liés au refus de la France de s’aligner sur la position des EU, puis les conséquences de cette 3e guerre du Golfe jusqu’à aujourd’hui.


Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *